Critique - Good Morning England

Publié le par Tmnath

Good Morning England

par Richard Curtis (2009)

19064391-r 760 x-f jpg-q x-20090225 125134

 

Aahhh ... Les années 60 ... J'étais si jeune ...

On m'a conseillé ce film, et n'ayant rien à faire de mieux je l'ai finalement visionné.

L'aventure commence en 1966 dans une Angleterre secouée par les premiers groupes mythiques du rock 'n roll. La BBC est alors la radio "officielle" mais ne diffuse que très peu de musique. Heureusement pour les citoyens Anglais, des radios pirates se sont rapidement mises en place et diffusent de la pop et du rock 24h/24 et 7j/7. "Radio Rock" est l'une d'entre elles et sûrement l'une des plus passionnantes. La station en elle-même se trouve sur un bateau ancré en mer du nord et diffuse les programmes pour l'ensemble de l'Angleterre.

Le scénario commence avec Carl, un jeune garçon envoyé par sa mère sur l'embarcation pour que son parrain s'occupe de lui. Il découvre alors la vie extraordinaire prenant place dans ce lieu magique. Radio Rock est la radio la plus célèbre et la plus écoutée d'Angleterre. Tout ça grâce aux 8 DJ's adulés comme des dieux s'occupant chacun à sa façon de la programmation à longueur de journée. Niveau casting c'est un pur bonheur, tellement énorme que je ne pourrais décrire avec des mots la passion qui anime les acteurs. Chaque personnage est ultra-charismatique et tout autant attachant. Car avant d'être les animateurs radio les plus célèbres au pays des rosbifs ils sont avant tout sur ce bateau une véritable famille. Et l'image est bien plus nuancée lorsqu'on observe ce monument sacré de la radio de l'intérieur. Une ambiance sex, drug & rock 'n roll  règne sur le rafiot, au milieu des sauteries du samedi soir mêlées à l'alcool et à la drogue.

 

      Comme dans toute bonne histoire on trouve des rabats-joies. Ici on se contentera de montrer le gouvernement anglais bien décidé à user de n'importe quel moyen pour fermer ces radios anti-conformistes diffusant un message bien trop libertin. Le contraste entre les scènes froides et silencieuses des ennemis du rock et la vie sur le bateau où aucune limite n'est imposée et où le rock et la fraternité règnent à foison font parti de mes dernières grosses crises de rire. Pendant que l'Angleterre entière danse en écoutant Radio Rock, les petits hommes glacés du gouvernement essaient de faire tomber les radios pirates. On suit tout au long du film leur progression qui représente en fin de compte le fil conducteur du film au milieu des scènes cultes.

 

 

Ce film est une bouffée de chaleur humaine, un rayon d'espoir. Ce pauvre petit bateau perdu au milieu de la mer concentre à lui seul toute l'énergie nécessaire à faire vibrer tout un pays. Il redonne de la joie de vivre en unissant à longueur de journée tout ceux souhaitant s'extraire de leur quotidien et rêver.

Ce film est un hurlement d'amour au rock 'n roll et aux libertés individuelles. Il maitrise nos émotions avec brio et nous happe dans un tourbillon de musique et de joie de vivre.

 

ROCK 'N ROLL !

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kahlan 04/05/2010 16:19


Ah ben ça doit toujours être mieux que l'immortel que je suis allé voir hier...
Je sais pas, on en avait beaucoup parlé quand il est sorti, mais ça ne me dit pas grand chose, ce n'est pas mon style de film, enfin, si j'en ai un.
Mais un film qui défend les libertés individuelles, je ne peux pas être contre !


Tmnath 05/05/2010 17:44



Je trouve que la promo faite autour du film ne correspond pas vraiment à ce qu'il est en réalité, raison de plus pour le voir !